Critique

À tout jamais (Tot altijd)

DRAME | Tot altijd s’inspire d’une histoire vraie pour évoquer le combat pour le droit de mourir dans la dignité, en d’autres mots à pouvoir obtenir l’euthanasie.

À TOUT JAMAIS, DRAME DE NIC BALTHAZAR. AVEC KOEN DE GRAEVE, GEERT VAN RAMPELBERG, LOTTE PINOY. 1H58. SORTIE: 25/01. **

DRAME | Tout comme le bouleversant Mar adentro d’Alejandro Amenábar, Tot altijd s’inspire d’une histoire vraie pour évoquer le combat pour le droit de mourir dans la dignité, en d’autres mots à pouvoir obtenir l’euthanasie. Le film de Nic Balthazar n’a certes pas l’admirable âpreté de celui de son collègue espagnol. Il choisit une voie plus positive, voire plus facile et sentimentale, dans un souci de toucher un vaste public que trop de dureté exclurait. Le réalisateur de l’excellent Ben X trouve un interprète de choix en la personne de Koen De Graeve. Lequel incarne un homme atteint de sclérose en plaques, qui va lutter pour qu’une loi autorise l’euthanasie en Belgique, et être ensuite le premier à exercer le droit tout juste conquis. L’émotion est bien sûr au rendez-vous d’un film efficace, mais manquant un peu, et paradoxalement, de force intérieure.

L.D.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content