Critique

[À la télé ce soir] Pride

Pride © Nicola Dove
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Les Anglais n’ont pas leur pareil pour trousser une comédie sociale à la fois populaire et significative, très divertissante et exposant une vision des relations humaines digne d’être partagée.

L’alliance de deux luttes sociales et politiques, celle des mineurs en grève et de militants gay dans l’Angleterre thatchérienne du milieu des années 80, est au centre de ce film très réussi, Queer Palm à la dernière Quinzaine des Réalisateurs cannoise. Ce récit d’une solidarité inédite (et pour beaucoup improbable) nous est conté avec la verve populaire, roborative, que possèdent les meilleurs films sociaux britanniques. Des acteurs épatants jouant le jeu, sur un rythme élevé, dans une mise en scène où les coups de scénario n’emportent pas la crédibilité de l’ensemble.

COMÉDIE SOCIALE DE MATTHEW WARCHUS. AVEC BILL NIGHY, IMELDA STAUNTON, PADDY CONSIDINE. 2014. ***(*)

Ce mercredi 16 août à 20h55 sur Arte.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content