Critique

[à la télé ce soir] Les Nouveaux Soldats de la Chine

© SlugNews
Nicolas Bogaerts Journaliste

En 1999, entamant son ascension économique et géopolitique, la Chine connaît quelques frictions avec les États-Unis. Prolongée sur Internet, la bagarre donne naissance aux premières cyberattaques, avec pour revendications la souveraineté nationale et la défense des intérêts commerciaux.

Dans sa première partie, ce documentaire revient avec beaucoup de précision sur la genèse de cette rivalité économique et politique au tournant du XXIe siècle, et les responsabilités mutuelles des deux pays. Très vite, les premiers pirates informatiques chinois vont être récusés par le régime lui-même, soucieux de rejoindre le concert des grandes puissances. En réalité, le régime reprend la main sur les opérations, organisant intrusions informatiques, attaques organisées, vols de données et surveillance accrue. Articulée autour d’interviews de hackers, de spécialistes du renseignement et de la cybersécurité, cette enquête dilue son propos dans sa deuxième moitié, qui prend soudain des allures de Cash Investigation quand elle lorgne du côté des agissements du géant de la téléphonie Huawei, fournisseur d’équipements 5G. Dommage, tant elle est, en revanche, redoutable lorsqu’elle démontre l’impréparation flagrante de l’Europe sur ces questions et sa position fragile, alors que les soupçons de vols de données dont le Vieux Contient est lui-même victime pointent vers la Chine.

Documentaire de Thomas Lafarge et Rémi Labed. ***(*)

Mardi 08/02, 22h55, Arte.

Partner Content