Critique

[à la télé ce soir] Le Juge et l’Assassin

© Studiocanal / Lira Film / S.F.P. / FR3
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Un des meilleurs films de Tavernier, récemment disparu, Le Juge et l’Assassin marque aussi le sommet d’un Michel Galabru extraordinaire dans le rôle de Joseph Bouvier, tueur en série de la fin du XIXe siècle.

Un contre-emploi aussi convaincant qu’audacieux, pour un acteur dont l’immense talent dépassait largement le seul domaine de la farce, et qui se vit offrir un César pour l’occasion. Sergent d’infanterie devenu vagabond après avoir été réformé pour ses crises de violence, Bouvier erre dans une campagne française qu’il ensanglante de ses crimes. Un juge de province -joué par Philippe Noiret- s’intéressera de près à son cas… Sur un scénario solide (et césarisé) écrit en collaboration avec Jean Aurenche et Pierre Bost, anciens collaborateurs de Claude Autant-Lara, Tavernier signe une réalisation puissante, soignée, portant avec force un sujet fascinant.

Drame historique de Bertrand Tavernier. Avec Michel Galabru, Philippe Noiret, Isabelle Huppert. 1976. ****

Lundi 12/04, 20h50, France 5.

Partner Content