Critique

[à la télé ce soir] Il était une fois le musée du Louvre

© ILIADE PRODUCTIONS
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Il est né sous un autre nom (le Museum central des arts) le 10 août 1793. Pour le premier anniversaire de la chute de la monarchie et dans l’idée d’offrir au peuple ce qui était réservé à quelques-uns. Comment Le Louvre est-il devenu le plus grand musée du monde et a-t-il réussi à rassembler pareilles collections?

Ruse ou force? Achat ou don? Pillage de l’ennemi et petits arrangements entre amis… Quels événements ont conduit ces oeuvres sous notre regard? Le documentaire de Frédéric Wilner raconte l’un des plus célèbres musées de la planète. Et avec lui, c’est une Histoire de la France et de l’art qui se dessine. Conquêtes de Bonaparte, effondrement de son empire, aventures de la France en Méditerranée, passion pour l’Égypte et expéditions en Orient… Passion, convoitise, violence, brutalité et parfois générosité. Pas de reconstitution pourries avec des comédiens qui sonnent faux ici. Au contraire, de chouettes contextualisations avec des avis avisés (historiens, conservateurs) et des petits soldats jouets. Si Wilner explique la collection Borghèse, les pièces qui retournent dans leurs pays d’origine à la défaite de Napoléon et le Musée des artistes vivants, le premier musée d’art contemporain au monde qui en fut l’antichambre, il retrace aussi le destin de quelques oeuvres emblématiques. La Joconde, Les Noces de Cana de Véronèse ou encore La Liberté guidant le peuple de Delacroix…

Documentaire de Frédéric Wilner. ***(*)

Samedi 30/10, 20h50, Arte.

Partner Content