Critique

[à la télé ce soir] Fargo

© DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Entre les frères Coen et leur public existe une forme à peu près unique de complicité, que nourrit abondamment l’humour très particulier des auteurs de The Big Lebowski (film culte par excellence).

Un humour tout à la fois référentiel et libre, noir et bienveillant, qui s’épanouit pleinement dans le merveilleux Fargo. On y suit une cheffe de police d’un petit bourg du Minnesota (l’État natal des Coen), enquêtant sur une affaire de meurtres et remontant vers une autre, d’enlèvement entre époux. L’héroïne flegmatique, par ailleurs enceinte jusqu’aux yeux, est interprétée par l’excellente Frances McDormand, compagne dans la vie réelle de Joel, l’aîné des frangins. Autour d’elle, des seconds rôles savoureux (William H. Macy, Steve Buscemi, Peter Stormare) s’inscrivent dans une intrigue captivante, une narration prenant son temps pour nous mener de rebondissement en rebondissement, de révélation en révélation, entre tension et rire, violence aberrante et rassurante familiarité. Un bijou!

Comédie policière de Joel Coen, Ethan Coen. Avec Frances McDormand, William H. Macy, Steve Buscemi. 1996. ****(*)

Mercredi 13/01, 22h00, Club RTL.

Partner Content