Critique

[À la télé ce soir] Dormir à tout prix

© DR
Massimo Urbinati Journaliste

Depuis toujours, la journée des êtres vivants est rythmée par le besoin de repos. Le cycle jour/nuit est le principal agent de notre cadence biologique interne. Pourtant, en deux générations à peine, nous avons perdu en moyenne une heure et demie de sommeil par nuit.

Conséquence de la vie moderne, bien dormir n’est pour beaucoup plus qu’un lointain souvenir. Car c’est toute la société qui est impactée par la lumière incessante qui nous inonde. Ce rayonnement électrique survitaminé auquel nous sommes exposés réinitialise notre horloge interne et inhibe sans ménagement la somnolence qui synchronise notre quotidien. Et si l’on ajoute à cela stress, sédentarité et horaires de travail décalés, les dommages collatéraux des troubles du sommeil sont légion. Obésité, diabète et même Alzheimer peuvent surgir si le cerveau ne se vidange pas des toxines et informations qu’il encaisse durant ces journées dynamitées. La recherche mondiale se mobilise donc face à l’urgence. Comment retrouver ce sommeil que nous avons tant négligé? Les chercheurs, dans leur chasse aux somnifères, addictifs et nocifs, multiplient les essais cliniques. De la plus naturelle alternative à la plus high-tech, ce documentaire, longuet mais riche en témoignages et enseignements, brasse adroitement les dernières percées de la science. Parfait avant de sombrer dans les bras de Morphée.

Documentaire de Thierry Robert. ***(*)

Mardi 29/9, 20h50, Arte.

Partner Content