Critique

[à la télé ce soir] Croisières, bienvenue à bord de l’enfer

© DR
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

C’est histoire d’un marché qui pèse 150 milliards de dollars mais se retrouve aujourd’hui plus que jamais sous le feu des projecteurs.

Entre sa mise à l’arrêt dans le cadre des mesures sanitaires, les scandales écologiques et sa criminelle opacité, le secteur des croisières, qui n’a pourtant jamais été à cours de scandales, fait la une de l’actualité. Bienvenue à bord de l’enfer raconte les grands mensonges et les petits secrets d’une industrie qui a beaucoup de choses à cacher. Il évoque les cris des victimes de viol gardés sous silence. Les résidus d’hydrocarbure déversés dans les océans, la pollution des mers mais aussi des airs (au cours de la dernière décennie, l’industrie de la croisière a été poursuivie pour près de 150 atteintes à l’environnement) et les amendes qui s’apparentent à de ridicules contraventions… Architecte de bateau, militants écologistes en tous genres, avocat spécialisé dans le droit de la mer et passagers lèvent le voile sur des hôtels flottants sans foi ni loi passés maîtres dans l’art de la dissimulation.

Documentaire de Michaël Cordell. ***

Jeudi 17/02, 22h45, La Une.

Partner Content