Critique

[à la télé ce soir] Amadeus

© The Saul Zaentz Company
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Ses huit Oscars (dont meilleur film et meilleur réalisateur) ont consacré le succès public et critique de cette évocation tonique, puissante et pleine de verve, de la personnalité de Mozart.

Peter Shaffer y adapte lui-même sa propre pièce de théâtre pour un Milos Forman dont la mise en images à la fois vigoureuse et subtile le sert à merveille dans les décors d’une Prague préférée à la Vienne de l’action. Prague, que le cinéaste d’origine tchèque avait dû quitter en 1968 suite à la répression soviétique… Le réalisateur de Vol au-dessus d’un nid de coucou ne pouvait que s’identifier avec un Mozart rebelle autant que surdoué, dont il confie le personnage à un jeune acteur inconnu: Tom Hulce. Au centre d’ Amadeus, la rivalité du génial compositeur avec son collègue plus âgé (et moins flamboyant) Antonio Salieri, joué par F. Murray Abraham. Dans une reconstitution précise, soignée, c’est le portrait d’une époque et d’une société qui également se dessine. Brillant et passionnant!

Film biographique de Milos Forman. Avec Tom Hulce, F. Murray Abraham, Elizabeth Berridge. 1984. ****(*)

Lundi 31/01, 20h55, Arte.

Partner Content