Critique | Séries

La série de la semaine: Solar Opposites (saison 3)

4 / 5
© DR
4 / 5

Titre - Solar Opposites (saison 3)

Genre - Animation

Réalisateur-trice - Justin Roiland et Mike McMahan

Quand et où - Disponible sur Disney+

Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

Mais où donc s’arrêtera l’inventivité de Justin Roiland (Rick and Morty) et Mike McMahan (Star Trek: Lower Decks)? Certainement pas à cette troisième saison de Solar Opposites, plus fournie (onze épisodes) et inspirée que jamais. La formule, qui rappelle immanquablement LesSimpson de Matt Groening sous influence SF, est pourtant très simple: suite à l’ explosion de sa planète, une famille d’aliens laxistes a trouvé refuge au cœur d’une petite ville de banlieue pavillonnaire où elle semble davantage préoccupée par l’idée de profiter des plaisirs terrestres les plus futiles que par celle d’accomplir son implacable mission de terraformation. Souvent trash et amorale, la série multiplie les références délirantes à la culture pop et cultive jusqu’au vertige l’art de la mise en abyme, allant même jusqu’à faire dialoguer entre eux ses différents épisodes avec une malice purement méta. En parallèle, elle continue à brillamment faire évoluer les aventures de minihumains dont la vie s’organise dans la violence et la peur sur un simple mur de la maison qui est au cœur du show. Et c’est loin d’être terminé, puisqu’un épisode spécial de Solar Opposites atterrira encore sur Disney+ à Halloween, avant la mise en chantier d’une quatrième saison dont on sait d’ores et déjà qu’elle comptera douze épisodes.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content