Critique | Séries/Télé

[à la télé ce soir] Softie

Nicolas Bogaerts Journaliste

Dans le Kenya dirigé depuis 2013 par le président Uhuru Kenyatta, Boniface « Softie » Mwangi lutte contre les injustices et la corruption.

Une militance née en 2007 quand, photojournaliste, il a couvert les violences qui ont surgi après des élections contestées. Ce documentaire, dont le montage a été récompensé au festival de Sundance en 2021, suit l’entrée enthousiaste de Softie dans l’engagement politique à la faveur du scrutin régional. Toutefois, cet optimisme qu’il tente de faire rayonner auprès de sa famille et d’un cercle élargi de soutiens se cogne à la dure réalité. Dans son intimité, sur les marchés, au coeur des manifestations où il est malmené par la police, la caméra traque les signes d’un indéfectible idéalisme entre espoir, succès et désillusions. Sam Soko dresse le portrait édifiant d’un homme en quête de dignité. Pour lui-même, pour les siens et pour son pays. De grands moments de solitude en instants lumineux, le destin de Softie, son choix de rester debout, est une leçon de courage.

Documentaire de Sam Soko. *** (7/10)

Mercredi 13/04, 23h45, France 2.

Partner Content