Critique | Séries/Télé

[à la télé ce soir] Moscou, l’info dans la tourmente

© Petit à petit production
Nicolas Bogaerts Journaliste

Natalia Sindeïeva est journaliste, fondatrice de Dojd, première chaîne télé indépendante qui a profité de la parenthèse de la présidence Medvedev pour commencer à émettre. Média d’information « alternative » et de débats houleux, elle a également pour mission de divertir.

Une caméra discrète s’immisce dans les coulisses d’une chaîne qui survit difficilement au contexte politique et économique russe. Face à un réseau de diffusion monopolistique, étroitement surveillé par les autorités, elle décide de se diffuser sur le Web et de se financer par les abonnements. Régulièrement, des activistes nationalistes, ou même Poutine, accusent la chaîne de collusion avec les États-Unis ou les séparatistes ukrainiens -le propos s’étend de 2014 à 2016, au lendemain de l’élection de Trump. Le documentaire s’invite également dans les salons des Moscovites pour recueillir les commentaires contrastés de téléspectateurs, dans les réunions de rédaction, où les discussions elles aussi sont animées, et dans les coulisses des émissions où s’entretient l’hésitation: informer, expliquer, réveiller? Le registre hyperréaliste souligne avec intensité, dans un pays qui entretient une relation univoque à l’information -celle du Kremlin et de ses créatures-, l’impasse ontologique dans laquelle se retrouve le métier de journaliste. Le 1er mars 2022, Dojd a cessé d’émettre.

Documentaire d’Alexandra Sollogoub. ***(*)

Samedi 02/04, 23h15, La Trois.

Partner Content