Critique | Musique

Thee American Revolution – Buddha Electrostorm

ROCK | Il y a des accouchements qui se font dans la douleur. Mis sur pied en 2004 par Craig Morris et son Robert Schneider, Thee American Revolution n’a sorti son 1er album, bonne pilule d’acid pop (rock) lo-fi, qu’en 2009 aux Etats-Unis.

Thee American Revolution, Buddha Electrostorm, distribué par Fire Records. ***

Écouter l’album sur Spotify.

ROCK | Il y a des accouchements qui se font dans la douleur. Mis sur pied en 2004 par Craig Morris et son beau-frère Robert Schneider, leader des Apples in Stereo et producteur de Neutral Milk Hotel, Thee American Revolution n’a sorti son 1er album, bonne pilule d’acid pop (rock) lo-fi, qu’en 2009 aux Etats-Unis. C’est ce disque , Buddha Electrostorm, qui vient de revoir le jour aujourd’hui chez les Anglais de Fire Records. On peut y entendre du Kinks bien rock, du Beatles bien psyché, du garage à la mode Nuggets… Puis aussi de la déglingue à la Make Up et autres joyeusetés. Pas révolutionnaire mais vraiment rock’n’roll.

J.B.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content