Critique | Musique

The Black Angels – Indigo Meadow

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

ROCK | On ne s’en était pas spécialement rendu compte dans notre petite Belgique mais il s’est passé un truc dans la carrière des Black Angels.

THE BLACK ANGELS, INDIGO MEADOW, DISTRIBUÉ PAR ROUGH TRADE. ***
LE 04/07 À ROCK WERCHTER.

ROCK | On ne s’en était pas spécialement rendu compte dans notre petite Belgique mais il s’est passé un truc dans la carrière des Black Angels. La preuve tombait il y a quelques jours du ciel. La présence des psych rockeurs texans à l’affiche du prochain Rock Werchter. Les Dieux de Live Nation étaient-ils tombés sur la tête? Explication chiffrée. Phosphene Dream (2010), troisième album produit par Dave Sardy (Evil Superstars, Soulwax, Oasis…), a flirté avec la 50e place des hit-parades américains. Pris en main par John Congleton (The Walkmen, Clinic…), Indigo Meadow poursuit dans cette veine plus pop, mais toujours heureusement camée, avec des titres dépassant à peine les quatre minutes. Les Doors, les sixties, la voix trippante et la reverb sont comme d’hab au rendez-vous!

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content