Syl Johnson, le soulman et artiste le plus samplé de l’histoire est décédé à l’âge de 85 ans

Syl Johnson 32nd Annual Chicago Blues Festival, 2015 © Timothy Hiatt

La légende du Soul & Blues, Syl Johnson, est décédée. Artiste le plus samplé de l’histoire de l’industrie musicale avec une discographie d’une douzaine d’albums studio, il laisse un grand héritage derrière lui.

Sa famille l’a annoncé au magazine Pitchfork, ce week-end : « C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons le décès de cette légende du Hall of Fame Soul & Blues, Syl Johnson […]. C’était un père, un frère, un grand-père, arrière-grand-père, oncle, ami et artiste qui a vécu sa vie en tant que chanteur, musicien, entrepreneur, qui aimait la musique noire. »

D’abord connu pour ses collaborations avec d’autres artistes comme Jimmy Reed ou Junior Wells, il a également connu le succès avec, entre autres, les singles Is It Because I’m Black, Take Me to the River ou encore Different Strokes. Syl Johnson, de son vrai nom Sylvester Thompson, a aussi beaucoup été repris par ses pairs, ainsi que par des artistes plus contemporains.

Son premier album et premier succès Dresses Too Short, sorti en 1968, est celui qui contient l’un des titres les plus samplés du monde selon le magazine Rolling Stones avec la chanson Different Strokes. Dans la liste, on retrouve notamment Public Enemy avec Fight The Power, Wu-Tang Clan avec Shame on a N***a ou encore beaucoup plus récemment Jay-Z et Kanye West avec The Joy. Même Mickael Jackson aurait réutilisé des éléments de la chanson pour plusieurs de ses titres.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Sa chanson la plus connue reste cependant Is It Because I’m Black, issue de l’album éponyme sorti en 1970. Elle a été samplée par Cypress Hill avec le titre Lock Down et par Snoop Dog avec Because I’m Black ou encore une fois par les hip-hopeurs américains de Wu-Tang Clan dans Hollow Bones.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un peu plus près chez nous, le groupe IAM a aussi repris la mélodie du morceau I Hate I Walked Away dans sa chanson Elle Donne Son Corps Avant Son Nom, ce qui démontre l’étendue de l’influence du musicien.

De Magic Sam à Mickael Jackson en passant par Eko Fresh et RZA, le soulman a inspiré beaucoup d’artistes à travers le monde.

Introduit au Blues Hall of Fame en 2020, Syl Johnson a aussi fait quelques reprises des artistes de son époque. Comme ici avec ce cover de Come Together des Beatles sur son deuxième album solo.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Guillaume Picalausa

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content