Critique | Musique

Silver Junkie – Streets & Boulevards

Silver Junkie, Streets & Boulevards, distribué par Music Shock, 2/5.

ROCK | Trois ans après un premier EP, le chanteur flamand Tino Biddeloo revient toujours sous le patronyme douteux de Silver Junkie. Sa formule emprunte des sonorités Mitteleuropa qui rappellent l’ancienne -ou présente- décadence continentale (Berlin) et des manières arty possiblement déclinées de l’écoute répétée des Tindersticks (cf. Ophelia). Les 11 chansons construisent une belle gueule d’atmosphère davantage fin de soirée nicotinée que jogging à l’aube, on l’avait compris. Manque sans doute, dans ces airs marinés au piano et à l’accordéon, un définitif cachet personnel…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ph.C.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content