Critique | Musique

Seasick Steve – The Best of-Walkin’ Man

BLUES | Pour ceux qui auraient raté le train, le Steve en question est donc ce « vieux » californien qui a connu le succès alors qu’il avait 65 ans…

Seasick Steve, The Best of – Walkin’ Man, distribué par Warner. ***

Ecouter l’album sur Spotify.

BLUES | Pour ceux qui auraient raté le train, le Steve en question est donc ce « vieux » californien qui a connu le succès avec son second album, Dog House Music, paru à l’automne 2006: il avait alors 65 ans… Cette compilation revisite en 21 titres ses 5 disques, y compris l’inaugural Cheap: comme il l’explique en intro de Started Out With Nothing, ses chansons traitent volontiers de 2 fois rien, de la poussière de vie qui garnit les itinéraires du genre, hobo parti de rien et inopinément arrivé à la simili-gloire. C’est exactement comme on peut l’imaginer: du blues de camping gaz passé à la sulfateuse d’une guitare crasseuse et d’un tord-boyaux vocal propre à rayer le parquet des belles salles à manger. On n’est pas si loin d’un Tom Waits des cavernes (Thunderbird) ou d’un anti-Michael Jackson, soit un Blanc qui aurait choisi de pigmenter sa musique comme sa peau de noires essences.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ph.C

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content