Qu’est-ce que les Américains peuvent bien trouver à l’Eurovision?

Maneskin, le groupe italien vainqueur du concours Eurovision de la chanson à Rotterdam, le 21 mai en 2021. © Dean Mouhtaropoulos/Getty Images

Équivalent américain de l’Eurovision, le premier « American Song Contest » se tiendra du 21 mars au 9 mai 2022. La compétition opposera des artistes venant des 50 États, de cinq territoires associés et de la capitale. Une nouveauté qui étonne en Europe, où l’Eurovision est souvent perçue comme un concours démodé.

Cela fait plus d’un an que le projet était annoncé. Les dates sont désormais officiellement connues. À l’origine, le concours devait débuter le 21 février, soit un mois plus tôt. Il a été reporté pour laisser plus de temps à la production et assurer une performance live en toute sécurité vu le contexte sanitaire actuel. Ce tout nouveau concept aux États-Unis décale avec les intérêts des Européens. En effet, chez nous, on constate de plus en plus que l’Eurovision ne parvient plus à capter l’attention de ses téléspectateurs. Excentricités, performances kitsch et votes considérés trop prévisibles sont au rendez-vous de chaque finale, de quoi expliquer cette baisse d’audience à travers les pays d’Europe.

L’édition 2021 a frappé les esprits, notamment grâce à la victoire du groupe italien Måneskin, qui a été fort commentée, de façon positive comme négative. Certains ont parlé d’une « révolution » qui a marqué l’histoire du concours. Leur morceau Zitti e Buoni leur a permis d’accéder à la première place du classement, et ce malgré sa sonorité très rock et son interprétation en italien. Mais est-ce qu’une seule victoire a vraiment tout changé? Était-ce là la preuve d’une évolution de mentalité ou juste une exception? Rappelons que le groupe finlandais Lordi avait déjà remporté le concours avec une chanson hard rock en 2006.

Quand l’Eurovision a été créée en 1956, son but était avant tout de renforcer les liens entre les pays européens. On peut s’étonner de voir ce que l’Australie ou Israël viennent faire là-dedans. Si ces pays ont été invités, pourquoi les États-Unis ne sont-ils toujours pas présents? La raison est assez simple. Pour participer à l’Eurovision, il faut faire partie de l’Union européenne de Radio-Télévision, l’organisation à l’origine de la compétition. Elle se répartit sur quatre continents: l’Europe, l’Asie, l’Afrique et l’Océanie. Toute Amérique en étant exclue, les États-Unis ne peuvent figurer dans le concours, d’où la création de l’American Song Contest.

La plupart des Américains n’y connaissent pas grand-chose quant à la compétition, comme nous avons pu le voir en 2020, lorsque le réalisateur David Dobkin a produit Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga pour la plateforme de streaming Netflix. Si le film avait été fort critiqué dès sa sortie, chez Focus, on y avait vu un « sympathique petit objet pop ».

Amandine Fossoul

Partner Content