Critique | Musique

Lucinda Williams – Blessed

AMERICANA | Lucinda est amoureuse mais ses chansons traversent toujours des nuages de spleen, au croisement de l’avenue des crotales morts et du square des âmes fendues. On ne se refait pas, d’où ces mélodies et voix éraillées traînant sur les déroutes cramées du vieux rêve américain. Et ce rock, imprégné à toutes les sources US, blues, folk, country, crissant d’électricité. Dans un disque contemporain, on entend rarement des guitares crasseuses dénuder autant l’émotion. C’est le cas ici, particulièrement dans le remarquable Soldier’s Song, lente douleur, ou sur la plage titulaire du disque, où 2, 3, peut-être 4 instruments, s’enlacent dans ce qui est déjà la plus belle étreinte à 6 cordes de l’année. Putain de disque.

Lucinda Williams, Blessed, distribué par Universal, ****

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ph.C.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content