Critique | Musique

Jill Scott – The Light of the Sun

SOUL | Entre divorce, rupture et départ de son label, autant dire que le 4e album de Jill Scott tient en grande partie de la méthode Coué, entre soul lustrée et r’n’b’ élégant.

SOUL | Le 4e album de Jill Scott commence par le serein Blessed, suivi de l’amoureux So In Love. Deux morceaux qui font penser que la vie de la chanteuse n’a été qu’un long fleuve tranquille depuis son dernier disque, sorti il y a 4 ans. C’est pourtant le contraire qui s’est passé, entre divorce, rupture et départ de son label. Autant dire que The Light Of The Sun tient donc en grande partie de la méthode Coué, entre soul lustrée et r’n’b’ élégant. Parfois, le geste est d’ailleurs un peu forcé, comme sur le single Shame sur lequel vient rapper Eve. Car, malgré tout, c’est encore et toujours quand elle se rapproche le plus de la confession jazzy (Le Boom Vent Suite) ou qu’elle s’en tient au minimum (Womanifesto) que la voix troublante de Scott séduit le plus.

L.H.

Jill Scott, The Light of the Sun, distribué par Warner. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content