Critique | Musique

Gaëtan Streel – One Day at a Time

POP | Ce disque venu d’un jeune trentenaire liégeois est autant une découverte qu’un plaisir de longue durée.

GAËTAN STREEL, ONE DAY AT A TIME, DISTRIBUÉ PAR PIAS. ****
Ecouter l’album sur Spotify.

POP | Ce disque venu d’un jeune trentenaire liégeois est autant une découverte qu’un plaisir de longue durée. Malgré les thèmes sous-jacents -ce temps qui passe, ces amours qui se perdent-, ce premier solo possède une forme d’ensoleillement, contagieuse comme le sentiment d’intimité émanant des onze titres. Réalisé à domicile -à l’exception de batteries dans le studio de l’ex-Sharko Julien Paschal-, il bluffe d’abord par le travail sur les voix: celle de Gaëtan, friable et vibrante, impressionne autant que les choeurs d’anges au purgatoire (Go and See the Lights). Tout ce pop-folk qui pourrait être américain (And Then July Went Away) flirte avec le mystère organisé (This Is Not A Tango) et l’impression d’investir un objet hyper tactile, digne du David Bartholomé solo de l’année dernière. Voire davantage au plan international.

Ph.C.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content