Critique | Musique

Erland & the Carnival – Nightingale

POP | Souvent fadasse et insignifiante ces dernières années, la pop anglaise est en train de retrouver des couleurs. Loin des poses de jeunes branleurs et des morceaux qui tiennent en 2 riffs, Erland Cooper et sa confrérie redessinent les codes de la pop british avec classe, érudition et un char entier d’ambition. Erland & The Carnival, au sein duquel on retrouve le guitariste Simon Tong (The Verve, Gorillaz, The Good The Bad and the Queen), peut tour à tour se déguiser en Divine Comedy et en The Coral. Ne vous fiez pas à la pochette. A Starsky et Hutch punaisés sur le mur de la chambre. Tout ce qu’ils ont en commun, c’est un parfum diffus de nostalgie.

Erland & the Carnival, Nightingale, distribué par Full Time Hobby, ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

J.B.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content