Critique | Musique

Dead Can Dance – In Concert

Philippe Cornet
Philippe Cornet Journaliste musique

WORLD | En 2012, DCD revient des limbes avec Anastasis, premier nouveau disque en seize ans.

Dead Can Dance - In Concert

In Concert, témoin de la tournée concomitante -de passage au Cirque Royal en septembre 2012- y puise cinq plages, cinq autres du répertoire nineties s’ajoutant à la reprise du classique Song To The Siren. Avec une égale sensation de confort sonore qui rend parfaitement la liturgie de Lisa & Brendan et ses options shamano-mondialistes. Attention: les relents de pureté organique sont parfois brouillés par des tendances péplum (Children Of The Sun). L’album initialement sorti proposait onze titres contre seize aux versions vinyles et digitales: les fans hardcore en ont tellement maugréé sur le Net que deux versions « full concert » en double CD viennent de sortir. Cela devrait les apaiser, la musique aussi…

DEAD CAN DANCE, IN CONCERT, DISTRIBUÉ PAR PIAS.

EN CONCERT LE 22 JUIN À FOREST NATIONAL.

Partner Content