Critique | Musique

Chronique CD: Punk 45: Kill the Hippies! Kill Yourself!

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

ROCK | Alors qu’est publié parallèlement un gros bouquin de 400 pages rassemblant plusieurs centaines de pochettes de 45 Tours sortis pendant cette ère dorée, Punk 45: Kill The Hippies! Kill Yourself! plonge oreilles au vent dans le punk underground ricain de 1973 à 1980.

Chronique CD: Punk 45: Kill the Hippies! Kill Yourself!

A côté des Pere Ubu, Flamin’ Groovies, de Johnny Thunders et de ses Heartbreakers tous bien connus des autorités, se bousculent Urinals, Bizarros, Zeros, Pagans, Normals et autres secrets jalousement gardés dans les caves crados de Cleveland, Los Angeles, New York, Austin, Akron et Seattle. Du proto punk et du garage à la no wave et l’expérimentation, Punk 45 se promène dans les caniveaux du rock. Une compile qui fait du bien par où elle passe.

  • DIVERS, PUNK 45: KILL THE HIPPIES! KILL YOURSELF!, DISTRIBUÉ PAR SOUL JAZZ/V2.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content