Critique | Musique

Calexico – Algiers

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

FOLK ROCK | Algiers n’est pas la crème de Calexico. Il y a certes des touches de western spaghetti, de fado, de musique mexicaine et gypsy dans ce disque, ça ne l’empêche pas d’être souvent ennuyeux.

CALEXICO, ALGIERS, DISTRIBUÉ PAR CITY SLANG/KONKURRENT. **

FOLK ROCK | Algiers n’est pas la crème de Calexico. Il y a certes des touches de western spaghetti, de fado, de musique mexicaine et gypsy dans ce disque, ça ne l’empêche pas d’être souvent ennuyeux. De baigner dans une mélancolie un peu tiède dont seuls quelques extraits parviennent à péniblement l’extirper. Le titre instrumental qui a donné son nom à l’album, Puerto et ses sonorités mariachis, Non Te Vayas et ses trompettes ne suffisent pas à faire de cette plaque l’un des musts de la rentrée. Joey Burns et John Convertino devraient pouvoir se rattraper en concert.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

LE 19/09 À L’AB (SOLD OUT), LE 20/11 À L’ATELIER (LUXEMBOURG) ET LE 23/02 AU DEPOT (LEUVEN).

Partner Content