Critique | Musique

Brother Ali – Mourning in America and Dreaming in Color

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

RAP | Avec son clip qui dénonce les violences de l’administration US et sa pochette qui le voit prier sur une bannière étoilée, Brother Ali marque la rentrée rap de la contestation.

BROTHER ALI, MOURNING IN AMERICA AND DREAMING IN COLOR, DISTRIBUÉ PAR RHYMESAYERS/V2. **

RAP | Avec son clip qui dénonce les violences de l’administration US et sa pochette qui le voit prier sur une bannière étoilée, Brother Ali marque la rentrée rap de la contestation. Tout au long de son 4e album, Jason Newman, blanc-bec converti à l’Islam, tire le portrait des Etats-Unis en large et surtout en travers. La politique extérieure, les subprimes, l’insécurité de l’emploi. Le tableau n’est pas jojo. Dommage que les instrus non plus. Puis que le flow soit linéaire. Moins intéressant sur la forme que sur le fond, mon frère.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content