Critique | Musique

Bill Callahan – Dream River

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

FOLK | Il y a peu de voix dans le genre aujourd’hui, disons celles de Stuart Staples, Mark Lanegan et Kurt Wagner, pour rivaliser avec le timbre grave et bouleversant de Bill Callahan (Smog).

Bill Callahan - Dream River

Le natif de Silver Spring, dans le Maryland, signe avec Dream River une petite merveille de disque. Un 15e album (4e si on ne tient compte que de ceux publiés sous son nom) calme, ténébreux et réconfortant où on peint des bateaux et picole aux bars d’hôtel. Piano, congas, violon et flûtes s’invitent dans les arrangements. Tout en douceur et profondeur. Le parfait partenaire pour les soirées d’automne tandis que les gouttes dessinent sur la fenêtre et que les bûches crépitent dans l’âtre.

  • BILL CALLAHAN, DREAM RIVER, DISTRIBUÉ PAR DRAG CITY/V2.
  • LE 11/02 À L’AB.
  • Notre interview de Bill Callahan dans le Focus N°38 du 20 septembre 2013
Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content