Agoria – Impermanence

TECHNO | Sur la scène électronique française, Agoria, alias Sébastien Devaud, a toujours occupé une place à part. Alors que l’Hexagone inventait sa propre version de la house filtrée via la French Touch de Daft Punk, Agoria restait fidèle à une certaine ligne techno. Deux ans après la bande originale réalisée pour le film Go Fast, il monte encore la barre d’un cran. Moins carré dans son approche que le patriarche Laurent Garnier, Agoria creuse un registre plus « soulful ». Impermanence démarre ainsi avec un Kiss My Soul dénudé, sur lequel la jeune Kid A pose sa voix à la Björk, seulement accompagnée au piano. Plus lubrique et déluré, Speechless voit carrément la légende Carl Craig venir susurrer des mots doux (« I’m gonna drink whiskey out of your belly button »), le disque se clôturant par l’épatant single Libellule. Simple mais brillant.

Agoria, Impermanence , distribué par News, ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L.H.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content