Myriam Leroy
Myriam Leroy Journaliste, chroniqueuse, écrivain

20.50 FRANCE 3

RéALISé PAR JEAN-PIERRE DEVILLERS.

Fin 2007, l’homme de télé publiait un bouquin bouleversant, Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi?. Un gros succès public et critique, particulièrement bien torché, accouché avec son « nègre », Jean-François Kervéan (qui signe aussi l’écriture de ce docu – donc pour la polémique, on repassera). Ce film est un peu l’adaptation cathodique des mémoires de l’homme de télé. îuvre inutile, donc? Recyclage de papier sur écran? Vraiment pas. Parce que Michel Drucker, itinéraire d’un enfant de la télé, exhume des images exceptionnelles, qui donnent encore davantage chair au récit de la carrière exceptionnelle d’un dinosaure du PAF. Bien sûr, il montre Gainsbourg qui « wants to fuck » Whitney Houston. Mais aussi et surtout Michou (comme l’appelaient ses parents) qui tremble, Michel qui se fait humilier par la productrice Michèle Arnaud, et Drucker qui se fait gentiment malmener par les Monty Python. Qui commence à s’amuser aussi. Qui prend de l’envergure, de l’assurance, et mouche tous ceux qui lui reprochent d’être trop lisse.

ANGOISSé

On le dit complaisant: Michel Drucker est surtout un homme attentif. Un gars magique: il arrive à faire sortir le meilleur, le plus profond de ses interlocuteurs. Et pour cela, il bosse. La veille d’une émission, « je bachote, j’ai l’impression que je vais passer un examen capital », nous avait-il dit lors de la tournée promo de son bouquin. Derrière son indéfectible sourire (qui lui a strié la peau jusqu’aux tempes), se cache quelqu’un d’angoissé. Tourmenté par une enfance où le regard de ses parents était toujours lourd de reproche. Tellement, qu’il l’a paralysé: il confie que de 7 à 17 ans, il n’a rien appris, rien retenu, rien fait. Il se croyait bête, il le pense sans doute parfois encore. La télé, où il est entré via le service des sports, lui a tout enseigné: il en parle comme de l’Université qu’il n’a jamais faite. L’animateur de Vivement Dimanche, Vivement Dimanche Prochain (France 2), et de Europe 1 Découvertes adore la petite lucarne qui l’a vu renaître, mais est très lucide: « Le cimetière de l’audiovisuel est plein de gens qui se pensaient irremplaçables ». A coup d’archives, de témoignages de proches et de réaction de l’intéressé à ceux-ci, Michel Drucker, itinéraire d’un enfant de la télé brosse un portrait fouillé d’une personnalité complexe, d’un « philanthrope narcissique », comme le qualifie Gérard Miller. Touchant.

Myriam Leroy

Partner Content