Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Inspiré par L’Enfer de Dante, le premier album de Sam Simkoff est une merveille d’electro folk. Magistral et cérébral. Pensez avec Le Loup.

Comment Le Loup a-t-il commencé à hurler?

Je me suis lancé seul. Sans la meute. J’ai créé les chansons comme un grand. Le déclic fut l’achat d’un nouvel ordinateur. J’ai mis quelques morceaux en écoute sur Myspace. Un mec du groupe The Helio Sequence avec qui j’avais sympathisé, a parlé de moi chez SubPop et le label m’a contacté. J’ai rencontré mes comparses grâce à une petite annonce sur le site Internet Craigslist. J’avais d’abord pensé au Washington Post mais ça dépassait mon budget…. Cinq personnes, très différentes pour tout dire, m’ont appelé et elles font aujourd’hui partie du projet.

Pourquoi Le Loup?

J’ai opté pour le français parce que trop de groupes utilisaient déjà le mot wolf dans leur nom. Je pense à Steppenwolf, Wolf Parade, Wolfmother… J’en passe et des meilleurs.

A part les petits enfants, que mange Le Loup? Musicalement s’entend.

Je ne me nourris pas très bien à vrai dire. Je me délecte toujours de vieux trucs comme les Talking Heads et j’écoute assez peu d’artistes récents. Mais j’aime beaucoup ce que font Panda Bear, Animal Collective, Grizzly Bear.

Le Loup a-t-il les dents longues?

Je ne pense pas. Mon rêve, mon ambition, c’est de sortir un album dont je suis entièrement fier. De A à Z. Je n’en suis pas loin. J’ai bossé pendant huit ou neuf mois sur The Throne of the third heaven of the nations’ millennium general assembly. Il a certaines limites techniques mais je l’assume pleinement.

Romulus et Remus ont été allaités par une louve. Votre louve à vous, c’était qui?

C’est assez amusant, j’essayais récemment de dessiner des t-shirts à leur effigie. Ma Louve? Brian Wilson. J’adore son album Smile et le Pet Sounds des Beach Boys. J’ai énormément écouté ces disques.

Quand Le Loup est-il agressif?

Quand il monte sur scène. Ce n’est peut-être pas évident à l’écoute de notre album. Mais nous ne voulons pas nous laisser enfermer. Nous allons chercher le public. Le Loup a la rage. Mais une rage appropriée.

Qu’est-ce qui met Le Loup en confiance et le rend docile?

Sans doute l’alcool. Puis, un endroit joli et chaleureux.

Vous préférez Le Petit Chaperon rouge ou Pierre et Le Loup?

Pierre et Le Loup. Pour la musique de Prokofiev.

The Throne of the third heaven of the nations’ millennium general assembly ( Hardly Art/Roughtrade). En concert le 26/02 au Grand Mix (Tourcoing), le 27/02 au Botanique (Bruxelles) et le 28/02 au Dqliq. (Luxembourg). www.myspace.com/leloupmusic

JULIEN BROQUET

Partner Content