Philippe Cornet
Philippe Cornet Journaliste musique

Longtemps considérée comme ringarde dans les cercles rock, la chanson de Christmas fait son retour. Mais pas forcément en tubes.

Le premier flirt entre Noël et le rock date de la préhistoire: en octobre 1957, Elvis Presley sort son Christmas Album, disque de genre le plus vendu de toute l’histoire, neuf millions d’exemplaires rien qu’aux Etats-Unis. Dans le même esprit de célébration de saison, A Christmas Gift For You From Phil Spector, paru à l’automne 1963, regroupe sous la bannière du maniaque producteur, des bijoux comme The Ronettes ou The Crystals dans un torrent de bonnes intentions vocales. Les sixties arrivant à plein poumon, le rock se retire des fêtes sapinées jusqu’aux années 70 où les Anglais, particulièrement, s’y remettent avec gourmandise. L’énorme hit de Slade, Merry Xmas Everybody, coiffe son rival de Wizzard ( I Wish It Would Be Christmas Everyday) à la Noël 1973, et quatre ans plus tard, David Bowie, pourtant en pleine période berlinoise, duettise avec Bing Crosby sur Peace On Earth/Little Drummer Boy. Sacré David précède le tube neigeux de Wham et son Last Christmas de 1984, contemporain de Band Aid, qui produit contre la faim en Ethiopie, Do They Know It’s Christmas?, monumental succès international. Le rock se donne une bonne conscience, tout au moins pour Noël. Autre break d’une quinzaine d’années avant que des artistes comme Bright Eyes et Sufjan Stevens ne remettent la tradition sous le sapin. Aujourd’hui, les puissantes radios satellites américaines Sirius et XM proposent une période spécial Noël noyée de standards du genre. Et puis, les disques de circonstance suivent. Parmi les bizarreries assumées du moment, A Christmas Duel entre The Hives et Cindy Lauper qui s’enroulent dans un beat accéléré propre à faire sourire les rennes. Il y a aussi l’intervention eco-friendly d’ Antony Hegarty sur Be Good To Earth This Christmas,Sheryl Crow avec un album complet pour Noël, les six chansons de Weezer pour un nouveau jeu iPhone ou encore le projet anglo-germain Glam Chops et son Baby Jesus Was The First Baby Rocker. Cependant, si Noël revient dans le rock, aucune perspective sérieuse de tube n’est à l’ordre du jour. Pas sûr que le Père Noël soit – vraiment – un rocker… l

Philippe Cornet

Partner Content