Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

LA FEMME COUPÉE EN DEUX – DANS L’ALLEMAGNE DIVISÉE DE 1980, BARBARA SE VOIT ELLE AUSSI DÉCHIRÉE ENTRE DEUX DESTINS, ET DEUX LOYAUTÉS. UN FILM DISCRET ET SUPERBE.

DE CHRISTIAN PETZOLD. AVEC NINA HOSS, RONALD ZEHRFELD, JASNA FRITZI BAUER. 1 H 41.

A l’été 1980 coexistent encore deux Allemagnes: la République Fédérale (RFA) à l’Ouest, et la République Démocratique (RDA) à l’Est. C’est encore l’époque des « démocraties populaires », du bloc communiste défiant l’Occident capitaliste. Et en Allemagne de l’Est, il ne fait pas bon sortir des lignes tracées par le Parti unique. Barbara en sait quelque chose, elle que son indépendance d’esprit, ses contacts avec des gens de l’Ouest, font soupçonner de vouloir faire défection et passer clandestinement la frontière. En conséquence de quoi cette doctoresse de talent, chirurgienne-pédiatre dans un hôpital berlinois, va être mutée par sa hiérarchie (et sous l’ordre des autorités politiques) dans une clinique de province. C’est peu dire qu’affirmer que Barbara débarque sans enthousiasme au beau milieu d’un coin perdu de l’Allemagne profonde, elle la citadine élégante, raffinée, à la beauté sophistiquée et à l’esprit rebelle bien déterminé à réussir à sortir du pays. Une fois sur place, les choses se compliquent. Car si la jeune femme voit toujours son amant de l’Ouest, qui voyage à l’Est pour affaires et prépare son évasion, elle ne sera pas insensible à l’attention que lui porte le médecin-chef de la clinique. Et elle se sera vite engagée, en professionnelle honnête, dans le travail avec les enfants malades…

Ainsi, peu à peu, Barbara devra faire son choix: partir vers la liberté ou suivre un sentiment amoureux qui monte en elle, et un attachement à une jeune patiente qui ne jure plus que par elle… Filmé de manière classique et réaliste, avec une grande retenue et une sobriété de chaque instant malgré la charge émotionnelle intense qu’il véhicule, le film de Christian Petzold est une des plus grandes réussites du cinéma allemand des dernières années. Il évite habilement tout manichéisme pour confronter son héroïne à de riches contradictions humaines, à un dilemme existentiel cruel, exigeant d’une actrice une palette expressive peu banale. Nina Hoss est la femme de la situation. Cette comédienne native de Stuttgart a la trentaine rayonnante, et un talent au registre étendu. Sans oublier une présence caméra digne d’une star (qu’elle est dans son pays), et une intelligence de jeu qui rend son interprétation des plus passionnantes. On reverra Nina Hoss cette année, dans le nouveau film d’Anton Corbijn A Most Wanted Man, où Philip Seymour Hoffman et Rachel McAdams tiennent les rôles principaux. En attendant, on ne se lasse pas de l’admirer dans un Barbara que son édition en Blu-ray enrichit d’une interview éclairante avec son réalisateur Christian Petzold.

LOUIS DANVERS

Partner Content