Myriam Leroy
Myriam Leroy Journaliste, chroniqueuse, écrivain

19.25 LA DEUX

UNE SéRIE NBC. AVEC TINA FEY, TRACY MORGAN, ALEC BALDWIN.

Drôle d’idée que de positionner 30 Rock face au JT de La Une. Bien sûr, la sitcom plaira aux plus jeunes, qui ne sont pas nécessairement accros à l’info. Mais elle devrait toucher également les autres, hommes pressés, working girls et Cie qui ont rendez-vous avec De Brigode tous les soirs à 19.30. Un conseil: qu’ils se rabattent sur le coffret DVD de la série sorti il y a quelques mois chez Universal. D’autant que comme souvent, la V.O. est plus réussie que la V.F. que propose La Deux, sur base quotidienne. Il n’empêche, 30 Rock, V.O. ou pas, face ou non au JT, c’est de la bombe de comédie. Le genre de feuilleton qu’on regarde une fois pour voir, deux fois parce qu’on a ri, dix parce qu’on est K.O., conquis, complètement fan. Avec Californication et How I Met Your Mother, il s’agit probablement du produit télé le plus marrant du moment, flanqué d’une liberté de ton vraiment réjouissante.

AVALANCHE DE RéCOMPENSES

Il faut dire que sa créatrice Tina Fey a des ressources en la matière: cette ancienne scénariste de Saturday Night Live, héroïne ainsi que productrice de la série, est accessoirement devenue une superstar internationale depuis sa parodie de la colistière de John McCain, Sarah Palin, à la veille de la présidentielle américaine. Fey peut déjà aligner deux Golden Globes et un Emmy sur sa cheminée, grâce à son rôle dans 30 Rock (un nom tiré de l’adresse de NBC, au 30 Rockefeller Plaza, New York). Son partenaire Alec Baldwin affiche très exactement le même palmarès. Tout comme la sitcom, élue à trois reprises « meilleure série comique » (en 2007 pour l’Emmy, en 2008 et 2009 pour le Globe). Son pitch est très simple: elle nous emmène dans les coulisses d’une émission à sketches de NBC, le Girlie Show. Où les auteurs se creusent la tête pour faire rire, où les chefs se torturent les méninges pour faire vendre. Alec Baldwin, dans le rôle du patron lourdaud, est à la fois crédible et hilarant (on a tous dû, un jour, cirer les pompes à un énergumène du genre): « Soyez réalistes, les enfants. Vous ne faites qu’écrire des petits sketches sur le président pour meubler entre deux pubs de voitures! » A la fois cynique et frais.

Myriam Leroy

Partner Content