« Je te poème »: voici le poème de la gagnante bilingue du concours du Flirt Flamand

Thomas Gunzig et la gagnante Céline Delattre © Caroline Lessire
FocusVif.be Rédaction en ligne

Céline Delattre, autrice bilingue, a remporté ce jeudi le concours de poésie organisé par Flirt Flamand. Son prix lui a été remis par Lize Spit et Thomas Gunzig lors d’une cérémonie à la librairie Passa Porta.

Âgée de 41 ans, Céline est née à Tournai, mais l’amour l’a entraînée à Courtrai, où elle habite actuellement. Avec son poème Encre marine, elle a remporté le triple premier prix: une publication dans la revue Poëziekrant et une nuitée dans le studio de la résidence de Passa Porta en plein cœur de Bruxelles – et ce, sous des draps Flirt Flamand ornés de son propre poème.

Depuis 2019, Flirt Flamand forme un trait d’union entre nos littératures néerlandophone et francophone. Depuis deux ans, Lize Spit et Thomas Gunzig encouragent les aventures transfrontalières. Cette année, ils ont pris la plume pour écrire le premier et le dernier vers d’un poème, dans le cadre du concours « Je Te Poème ». Plus de 700 participants ont complété ce poème en néerlandais et en français. 481 poètes néerlandophones et 234 poètes francophones ont pris la plume et décerné des cœurs aux poèmes des autres participants sur flirtflamand.be.

Avec ce poème, Céline n’en est pas à son coup d’essai. Elle a publié son premier recueil de poésie il y a vingt ans chez une petite maison d’édition de sa région natale, Chloé des Lys. Cinq autres recueils ont suivi, dont le dernier, intitulé Conjugaisons amères, est paru en 2021.

Voici le poème de Céline Delattre, Lize Spit & Thomas Gunzig (traduction par Isabelle Bambust):

Encre marine

Une pieuvre a trois cœurs
Battant férocement, inlassablement
– Je n’ai qu’un coeur idiot
Battant excentrique,
A contre-courant
Les vagues incandescentes
Fracassent la ligne d’horizon
Le soleil ploie
Épaves ruisselantes
Lichens lumineux
Rendus à l’oubli
De noires étendues moutonneuses
Encre de Chine, encre marine
Une pieuvre
Trois coeurs
Neufs
Un coeur essoufflé, exsangue
Panse les plaies, ailes de papier
et quand l’un après l’autre ils se taisent,
la nuit tombe dans les fonds marins.

Marineblauwe inkt

Een octopus heeft drie harten
Hevig, onvermoeibaar kloppend
– Ik heb alleen een hart, getikt,
Buitenissig kloppend,
Tegen de stroom in
De gloeiende golven
Verbrijzelen de horizon
De zon kromt
Droppelende wrakken
Lichtende lichenen
In vergetelheid geraakt
Zwarte wollige vlakken
Chinese inkt, en marineblauw
Een octopus
drie harten
Onaangeroerd
Een uitgeput hart, buiten adem
Heelt de letsels, vlerken van papier
en als de een na de ander zwijgt,
valt de nacht op de bodem van de zee.

Partner Content