Décès de Massimo Mattioli, maître de la bande dessinée alternative

© wikipedia

Considéré comme l’un des maîtres de la bande dessinée alternative, le dessinateur italien Massimo Mattioli est décédé vendredi à Rome à l’âge de 75 ans, a-t-on appris mardi auprès de ses éditeurs français, confirmant une information de la presse italienne.

Collaborateur en France de l’hebdo Pif Gadget, il est l’auteur de plusieurs personnages phares du 9e art comme « M le Magicien » (L’Association), « Pinky le lapin rose » (publié dans Pif Gadget entre 1975 et 1980), « Squeak the Mouse » (Albin Michel), une BD truculente et sans parole, dans la lignée de Tom et Jerry mais pour un public résolument averti ou encore « Joe Galaxy ». Mattioli avait également contribué à la création à la fin des années 1970 des magazines de BD d’avant-garde « Cannibale » puis « Frigidaire », dans lesquels ont collaboré des auteurs comme Tanino Liberatore ou Stefano Tamburini.

Partner Content