Le festival s'ouvrira le 29 septembre au VK avec la carte blanche donnée au rappeur bruxellois Peet, l'un des trois MC du collectif Le 77. Au rayon carte blanche également, Alain Chamfort viendra accompagné de Jacques Duvall à l'Atelier 210, le 7 octobre, le temps d'une soirée best of aux chansons réarrangées par Boris Gronemberger (River Into Lake, Girls in Hawaii).

L'ex-bassiste de dEUS et leader de Zita Swoon, Stef Kamil Carlens, aura lui aussi droit à une carte blanche pour laquelle il chantera exclusivement "in het frans" -une première-, le 17 octobre au Théâtre 140.

Vu les circonstances, la programmation se concentrera principalement sur les artistes locaux avec, parmi les nombreux Belges à l'affiche, Marie Warnant, Ivan Tirtiaux, Daniel Hélin, Mélanie Isaac... Une part belle sera faite aux groupes émergents, "en voie d'apparition" pour reprendre le vocabulaire du festival, comme Brèche de Roland, Lou K, Job Zôè et Bisoudefeu, tous les quatre accompagnés par le dispositif Parcours Francofaune, mais encore bien d'autres: La Maja (nouveau projet d'une moitié de Faon Faon), Charlène Darling, Lux Montes...

Les Secrètes sessions viendront également pimenter la programmation à la veille de la clôture, le 16 octobre au VK.

Vu le calendrier chamboulé "grâce" au coronavirus, et le fait que Francofaune et les Nuits Botanique se chevaucheront suite au report de ces dernières, les deux festivals profiteront de l'occasion pour mettre en place des soirées communes, avec notamment Aloïse Sauvage, Hervé, Roxaane et Julien Granel le 8 octobre, ou Badi, Laryssa Kim, Sages comme des Sauvages et Kùzylarsen le 11.

Malgré les restrictions de voyage, la francophonie internationale sera représentée avec le Canadien Bernhari (qui pourra être présent car il réside aujourd'hui en France) le Suisse Jerrycan, le Français Julien Gasc qui se produira au MIMA.

Plus d'informations: www.francofaune.be

Petit retour en arrière avec le "film d'après" de l'édition précédente du festival:

Le festival s'ouvrira le 29 septembre au VK avec la carte blanche donnée au rappeur bruxellois Peet, l'un des trois MC du collectif Le 77. Au rayon carte blanche également, Alain Chamfort viendra accompagné de Jacques Duvall à l'Atelier 210, le 7 octobre, le temps d'une soirée best of aux chansons réarrangées par Boris Gronemberger (River Into Lake, Girls in Hawaii).L'ex-bassiste de dEUS et leader de Zita Swoon, Stef Kamil Carlens, aura lui aussi droit à une carte blanche pour laquelle il chantera exclusivement "in het frans" -une première-, le 17 octobre au Théâtre 140.Vu les circonstances, la programmation se concentrera principalement sur les artistes locaux avec, parmi les nombreux Belges à l'affiche, Marie Warnant, Ivan Tirtiaux, Daniel Hélin, Mélanie Isaac... Une part belle sera faite aux groupes émergents, "en voie d'apparition" pour reprendre le vocabulaire du festival, comme Brèche de Roland, Lou K, Job Zôè et Bisoudefeu, tous les quatre accompagnés par le dispositif Parcours Francofaune, mais encore bien d'autres: La Maja (nouveau projet d'une moitié de Faon Faon), Charlène Darling, Lux Montes... Les Secrètes sessions viendront également pimenter la programmation à la veille de la clôture, le 16 octobre au VK.Vu le calendrier chamboulé "grâce" au coronavirus, et le fait que Francofaune et les Nuits Botanique se chevaucheront suite au report de ces dernières, les deux festivals profiteront de l'occasion pour mettre en place des soirées communes, avec notamment Aloïse Sauvage, Hervé, Roxaane et Julien Granel le 8 octobre, ou Badi, Laryssa Kim, Sages comme des Sauvages et Kùzylarsen le 11. Malgré les restrictions de voyage, la francophonie internationale sera représentée avec le Canadien Bernhari (qui pourra être présent car il réside aujourd'hui en France) le Suisse Jerrycan, le Français Julien Gasc qui se produira au MIMA.Petit retour en arrière avec le "film d'après" de l'édition précédente du festival: