Tout Tati en six trailers

Avec ses six films, la production du légendaire cinéaste Jacques Tati n’est peut-être pas énorme. Mais cela nous offre la possibilité de présenter en intégralité une oeuvre magistrale. Par trailers interposés.

Six films, six chefs-d’oeuvre. Avec Jacques Tati, c’est aussi bref que cela, aussi simple. Voici donc un aperçu qui devrait donner l’eau à la bouche avant une visite de l’expo réalisée par la Cinémathèque française Jacques Tati, deux temps, trois mouvements, à Gand.

Jour de Fête (1949)
C’est jour de fête à Sainte-Sévère-sur-Indre, un charmant petit village de la campagne française où le temps semble s’être arrêté. L’effervescence bat son plein, les forains montent leurs manèges. Et François, le facteur, après avoir assisté à la projection d’un film sur la manière dont fonctionne la poste en Amérique, entreprend sur son vieux vélo une tournée qui se révélera plutôt inattendue.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Les Vacances de Monsieur Hulot (1953)
Monsieur Hulot est comme tous les Français: il va en vacances à la mer. Mais il est plutôt maladroit et commet de nombreuses bourdes. Evidemment, avec ce personnage, Jacques Tati conquiert les coeurs de tous les spectateurs qui retrouvent dans ce film tout ou partie de leurs habitudes estivales.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Mon Oncle (1958)
On retrouve ici Monsieur Hulot, toujours aussi simple et heureux, en opposition avec son beau-frère, Monsieur Arpel, un nouveau riche fier de sa grande maison moderne et suréquipée en gadgets inutiles. Entre les deux, le fils Arpel, que son père tentera d’éloigner de son oncle qui pourtant l’attire.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Play Time (1967)
Avec Play Time, Jacques Tati culmine dans le perfectionnisme, évoquant toujours son thème de prédilection: la modernité. On se trouve dans un Paris ultra-moderne, mais finalement très froid et impersonnel, en compagnie de touristes américaines très impressionnées par ce qui leur est offert à voir, et l’inénarrable Monsieur Hulot, lequel a un rendez-vous avec un important personnage.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Trafic (1971)
Monsieur Hulot est ici dessinateur dans une société automobile. Il a conçu un modèle de Renault 4 spécialement équipé pour faire du camping, et il est chargé d’aller le présenter au salon d’Amsterdam. Evidemment, le film est bourré de gags à la Tati, mais le public n’a visiblement pas apprécié et le film n’a pas connu le succès escompté.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Parade (1974)
Pour son dernier film réalisé pour la télévision suédoise, Jacques Tati a rangé le personnage de Monsieur Hulot au placard, et lui préfère le personnage de Monsieur Loyal, comédien de cirque qui présente sa gamme de numéros, notamment ceux de mime. Et qui permet à l’homme de jouer une dernière fois avec son public. Il n’existe pas de trailer pour Parade. Alors on vous propose un extrait.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Focus.be

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content