« Les pires » avec Johan Heldenbergh remporte le prix Un Certain Regard à Cannes

Frédéric Jouve, Matthias Jacquin, Loïc Pech, Mélina Vanderplancke, Johan Heldenberg, Esther Archambault, Timéo Mahaut, Lise Akoka, Romane Gueret, Mallory Wanecque, Marine Alaric
FocusVif.be Rédaction en ligne

Le film français « Les pires » de Lise Akoka et Romane Gueret avec le Belge Johan Heldenbergh à l’affiche a remporté vendredi le principal prix de la section Un Certain Regard du Festival du film de Cannes. Cette section vise à mettre à l’honneur des œuvres audacieuses et originales de cinéastes peu connus.

Le film raconte un casting sauvage dans une cité de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Johan Heldenbergh y joue le rôle d’un réalisateur qui tente de monter un film avec des jeunes d’un quartier populaire. Le premier film pakistanais présenté à Cannes, « Joyland » de Saim Sadiq, repart avec le prix du jury.

   Le prix de la mise en scène est allé au Roumain Alexandru Belc pour « Metronom ».

   Deux interprètes se partagent le prix de la meilleure performance: la Luxembourgeoise Vicky Krieps pour son rôle de l’impératrice Sissi dans « Corsage » et Adam Bessa, qui prête ses traits à Ali, jeune Tunisien qui vivote de l’essence de contrebande vendue sur un bout de trottoir, dans « Harka ».

   Le meilleur scénario est allé au film palestinien « Mediterranean Fever » de Maha Haj.

   « Rodéo », premier long-métrage de la Française Lola Quivoron, sur une bande de motards marginaux, est reparti avec un lot de consolation: le « coup de coeur du jury ».

Partner Content