Décès du cinéaste grec Theo Angelopoulos

© AFP

Palme d’Or en 1998 pour L’Eternité et un jour, le réalisateur grec Theo Angelopoulos est mort mardi soir à l’âge de 76 ans des suites de ses blessures, après avoir été renversé par un motard.

Theo Angelopoulos est décédé dans un hôpital du Pirée, des suites de ses blessures. Il y a été transféré ce mardi vers 17h30, après avoir été grièvement blessé par un motard alors qu’iltraversait le périphérique près de la banlieue de Kératsini au Pirée, port proche d’Athènes. Il a succombé à ses blessures quatre heures plus tard, vers 21h40.

« Il souffrait de graves blessures crâno-encéphaliques, d’hémorragie interne, de plusieurs fractures partout, au thorax, au bassin, à son pied droit et son bras gauche », selon le directeur de l’unité des soins intensifs de la clinique privée Metropolitan. « Il a subi des arrêts de coeur au cours de son hospitalisation avant d’être admis dans la salle d’opération », a-t-il ajouté.

« Nous sommes tous en deuil pour le grand réalisateur, qui avec son oeuvre a honoré la patrie », a déclaré le porte-parole du gouvernement Pantélis Kapsis quelque minutes après son décès. Lors de l’accident, le cinéaste tournait son dernier film, L’autre mer, selon une source policière.

Figure emblématique du « Nouveau cinéma » grec à partir des années 1970 et lauréat de la Palme d’or de Cannes en 1998 pour son film L’Eternité et un jour, Angelopoulos a réalisé une quinzaine de films, caractérisés par de longs et silencieux plans sur fond de paysages de son pays et évoquant pour la plupart l’histoire et la société grecques.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

LExpress.fr

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content