Critique | Cinéma

Critique ciné : Speak No Evil, film d’horreur peu vraisemblant au final aberrant

2 / 5
© National
2 / 5

Titre - Speak No Evil

Genre - Horreur/Thriller

Réalisateur-trice - Christian Tafdrup

Casting - Morten Burian, Sidsel Siem Koch, Fedja Van Huêt

Durée - 1h37

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Répondant à l’invitation d’un couple rencontré lors de vacances toscanes, une famille danoise -les parents, Björn et Louise, et leur fillette Agnes- décide d’embarquer pour un week-end aux Pays-Bas, histoire de décompresser. Si l’accueil est chaleureux, il ne faut guère attendre pour que le malaise s’insinue, entretenu par l’attitude étrange de leurs hôtes, Patrick et Karin, et le mutisme de leur fils, Abel. Et la situation de se dégrader insensiblement… S’il s’y entend pour installer une atmosphère toute de tension larvée, renforcée par la photographie spectrale d’Erik Molberg Hansen, Christian Tafdrup ne s’embarrasse par contre guère de vraisemblance dans ce récit qui multiplie bientôt les incohérences, pour culminer dans un final aussi aberrant que gratuit…

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content