Critique | Cinéma

[critique ciné] Face à la mer (The Sea Ahead): premier long métrage d’Ely Dagher

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Premier long métrage du cinéaste libanais Ely Dagher, Face à la mer esquisse le portrait de Jana, jeune femme de retour à Beyrouth après une expérience française que l’on devine amère.

Premier long métrage du cinéaste libanais Ely Dagher (Palme d’or du court métrage en 2015 pour le film d’animation Waves 98), Face à la mer esquisse le portrait de Jana (Manal Issa), jeune femme de retour à Beyrouth après une expérience française que l’on devine amère. Et oscillant bientôt entre des parents qui ne la comprennent guère et Adam (Roger Azar), son ex qu’elle avait planté là pour partir, le plus souvent absente aux uns comme à l’autre du reste. Inscrit dans un horizon urbain à la poésie défraîchie, et habité par l’intensité rentrée de Manal Issa (révélée en 2016 par Peur de rien, de Danielle Arbid), le film travaille l’attente et le non-dit, et évolue en suspension sur le fil d’une existence fuyante, comme en écho à une dépression omniprésente en creux.

D’Ely Dagher. Avec Manal Issa, Roger Azar, Yara Abou Haidar. 1 h 56. Sortie: le 06/04. ***

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content