Gael García Bernal: rencontre avec un acteur exigeant

10/01/17 à 11:45 - Mise à jour à 16:01

Source: Focus Vif

Cinq ans après No, Gael García Bernal retrouve Pablo Larraín pour Neruda, anti-biopic où il campe Oscar Peluchonneau, inspecteur à l'esprit étriqué lancé à la poursuite du poète sur la route de l'exil...

Pablo Larraín a le chic pour toujours surprendre. De même qu'il s'emparait de l'histoire de son pays à rebours des clichés à la faveur de sa magistrale trilogie consacrée à la dictature de Pinochet (Tony Manero, Post Mortem et No), le voilà qui s'écarte aujourd'hui résolument des canons de la biographie cinématographique pour livrer un portrait éminemment personnel de Pablo Neruda, géant de la littérature consacré en son temps par le prix Nobel, doublé d'un mythe inscrit dans l'imaginaire collectif chilien. On en aurait statufié à moins; Larraín opte, quant à lui, pour une approche libre et inventive -il évoque à bon droit un "anti-biopic"- alors qu'il accompagne l'écrivain communiste sur la route de l'exil que lui imposa le gouvernement Videla en 1948, pour signer, au départ des faits, un film-poème où la fiction s'invite avec bonheur.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos