Critique

[Critique ciné] Dragged Across Concrete, polar viscéral et violent

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

FILM POLICIER/ACTION | Le réalisateur S. Craig Zahler sait installer une ambiance, filmer âpre et douloureux. Mais…

Au petit matin, deux policiers new-yorkais arrêtent chez lui un trafiquant de drogue. Filmés par un voisin alors qu’ils exercent sur lui une violence excessive, ils seront immédiatement suspendus, sans salaire. Frustré, et en manque d’argent, l’aîné a l’idée de voler des voleurs… Ainsi s’entame un polar viscéral et violent, passablement réactionnaire et absolument trop long. Mel Gibson fait un retour intéressant face à Vince Vaughn, et le réalisateur S. Craig Zahler (Bone Tomahawk, Brawl in Cell Block 99) sait installer une ambiance, filmer âpre et douloureux. Mais près de trois heures pour une intrigue somme toute fort mince, c’est vraiment beaucoup…

De S. Craig Zahler. Avec Mel Gibson, Vince Vaughn, Jennifer Carpenter. 2h39. Sortie: 12/06. **(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content