Critique

[Critique ciné] Britt-Marie Was Here, sympathique mais un peu paresseux

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE DRAMATIQUE | Un film alliant humour parfois décalé, sentiments positifs abondamment tartinés et portrait de femme forte défiant les conventions.

Un mariage de quatre décennies qui s’achève. Un avenir incertain. Britt-Marie, 63 ans, a vécu comme épouse au foyer. Il lui faut trouver un travail, mais pas évident à son âge et sans qualification. Le seul job disponible n’a rien d’attirant: coach de football pour une petite équipe de (très) jeunes dans un patelin perdu de la Suède profonde… Hormis son point de départ, rien de surprenant dans un film alliant humour parfois (mais pas assez souvent) décalé, sentiments positifs abondamment tartinés et portrait de femme forte défiant les conventions. Ce dernier aspect est le seul vraiment passionnant d’un spectacle sympathique mais par ailleurs un peu paresseux. D’autant que l’épatante Pernilla August campe Britt-Marie avec une verve piquante!

De Tuva Novotny. Avec Pernilla August, Vera Vitali, Peter Haber. 1h34. Sortie: 04/09. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content