Comment survivre au départ de son chanteur ?

© Olivier Donnet
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Orphelin d’Isaac Wood, Black Country, New Road a été contraint de se réinventer. Mais un jeune groupe de rock indé peut-il changer de voix? Quand, comment et pourquoi?

«Bonjour à tous, j’ai une mauvaise nouvelle, qui est que je me sens triste et effrayé à la fois. J’ai essayé de faire en sorte que cela ne soit pas réel, mais il s’agit de ce genre de sentiment de tristesse et de peur qui rend la pratique du chant et de la guitare difficile.» Burn out, craquage… Le 31 janvier 2022, quelques jours seulement avant la sortie de leur deuxième album, Ants From Up There, le chanteur et guitariste de Black Country, New Road Isaac Wood annonçait son départ. Une surprise d’autant plus grande que comme il l’avait laissé entendre au Botanique, le bonhomme prenait de plus en plus de place sur un nouvel album quasiment de singer songwriter se glissant quelque part entre Bright Eyes et Arcade Fire.

Un groupe peut-il changer de voix? Survivre avec succès au départ de son chanteur? A fortiori quand il possède un timbre aussi singulier que celui d’Isaac Wood? On trouve quelques exemples de relative réussite mais pas des tonnes non plus dans l’histoire de la musique. Phil Collins a pris le relais de Peter Gabriel dans Genesis (ça a changé le son du groupe à jamais). Brian Johnson a fait oublier Bon Scott, qui s’était étouffé avec son vomi, au micro d’AC/DC (avant de laisser sa place à Axl Rose pendant une tournée de 2016)… Mais le phénomène débouche surtout sur des histoires un peu étranges voire parfois pathétiques.

Black Sabbath a tenté de remplacer Ozzy Osbourne par plus de chanteurs que certaines groupies en ont eu dans leur lit: Ronnie James Dio, Ian Gillan (ex-Deep Purple), David Donato, Ray Gillen, Glenn Hugues, Tony Martin… Rick Ocasek ne voulant pas participer à une reformation des Cars, ses comparses ont fondé The New Cars et embauché le vieux routier Todd Rundgren…

Chez les Doors, Ray Manzarek et Robby Krieger ont tenté de se partager les voix de Jim Morrison. Ils auraient essayé par tous les moyens d’embaucher Iggy (qui aurait trouvé macabre et irrespectueuse l’idée de remplacer un chanteur mort) et ont fini par embarquer Ian Astbury (The Cult) pour les Doors of the 21st Century. Mieux, INXS a trouvé le successeur de Michael Hutchence dans une émission de télé-réalité américaine (Rock Star) où des chanteurs entraient en compétition pour intégrer des groupes établis.

Black Country, New Road n’est pas parti faire ses emplettes du côté de la télé poubelle. Il a cherché une solution en interne comme disent les chasseurs de tête. Le résultat est un peu mitigé et a autant de facettes que BCNR a désormais de chanteurs. En gros, c’est le même groupe avec un membre en moins et de nouvelles chansons. Les Anglais n’ont pas complètement fait table rase (on retrouve leurs dynamiques et tous leurs talents d’instrumentistes). Mais ils ont ravalé la façade. Changé totalement leur catalogue, revu complètement leur répertoire. Ils ont décidé de de ne pas interpréter les chansons qu’Isaac chantait et de n’utiliser aucun morceau de leurs deux disques: For The First Time et Ants From Up There. Ils ont même trimé pendant cinq mois pour composer neuf titres et remplir les setlists de leur tournée estivale européenne sans laquelle ils auraient probablement dû reprendre des boulots alimentaires. Histoire de faire tomber la pression, de détourner les regards et l’attention, ils sont quatre (trois filles, un garçon) pour tenter de faire oublier le parlando d’Isaac. Parfois, quand c’est la bassiste Tyler Hyde qui s’y colle, ça donne au projet des couleurs très rock nineties. A d’autres moments, quand c’est May Kershaw qui pousse la chansonnette, on croit entendre Feist. Mais c’est sans doute encore quand le saxophoniste Lewis Evans s’y met que tout ça devient le plus perturbant. L’histoire finalement d’un groupe en mutation. Un groupe qui se réinvente et se redessine. Un groupe qui aurait pu changer de nom mais qui l’avait déjà fait (au départ, les jeunes musiciens se faisaient appeler Nervous Conditions mais ils avaient pris leurs distances avec leur premier chanteur Connor Browne après des accusations anonymes d’abus sexuel). Aux dernières nouvelles, Isaac Wood bossait dans un cake shop. Black Country, new voice…

Les photos de Black Country, New Road, par Olivier Donnet

1/16

2/16

3/16

4/16

5/16

6/16

7/16

8/16

9/16

10/16

11/16

12/16

13/16

14/16

15/16

16/16

1/16

2/16

3/16

4/16

5/16

6/16

7/16

8/16

9/16

10/16

11/16

12/16

13/16

14/16

15/16

16/16

Partner Content