Par leur massacre massivement organisé, leur assimilation forcée aux moeurs de la société blanche, l'éradication de leur culture et de leur vision inédite du monde. Cette plaie n'est toujours pas cicatri...

Par leur massacre massivement organisé, leur assimilation forcée aux moeurs de la société blanche, l'éradication de leur culture et de leur vision inédite du monde. Cette plaie n'est toujours pas cicatrisée, tant ils sont considérés comme des sous-citoyens. Pays de cocagne pour les amateurs de voyages, de paysages somptueux, de nature sauvage, l'Australie est toujours aux prises avec le racisme endémique d'une partie de sa population, désormais étendu aux musulmans et aux migrants. Il a contaminé la proche Nouvelle-Zélande, où un nazi australien a perpétré, à Christchurch, un attentat faisant 51 morts et 49 blessés. Dans une veine un peu trop sensationnaliste, le reportage montre la violence policière, les discriminations, et toutes les expressions d'un racisme d'État (même si le terme n'est pas prononcé). On rêve par contre d'analyses historiques et sociétales aussi pertinentes tournées, toutes proportions gardées, vers notre petit pays.