La Ferme!!!

Le 24/11, à la Ferme du Biéreau, à Louvain-la-Neuve. www.lafermefestival.be

Que veut encore dire le terme underground? Le festival La Ferme!!! répond avec une affiche tournée vers les "musiques parallèles", pour reprendre une terminologie maison. Soit l'idée qu'il existe des sons différents, délaissant les autoroutes de la bande FM, sans être forcément inabordables. Organisé par le Collectif F+ à la Ferme du Biéreau, à Louvain-la-Neuve, l'événement proposera par exemple un ciné-concert de GaBLé, des lives de Peter Kernel, DC Salas, du Wild Classical Music Ensemble, mais aussi un atelier de sérigraphie et une expo de Jampur Fraize. L.H.

La Colonie de Vacances

Les 23 et 24/11, à l'Atelier 210, Etterbeek. www.atelier210.be

Sur papier, le concept est dingo; sur scène, il l'est encore plus: La Colonie de Vacances, c'est quatre groupes indés français (Marvin, Pneu, Electric Electric et Papier Tigre) qui jouent ensemble aux quatre coins d'une même salle, soit en "quadriphonie". Il y a deux ans, à Dour, ils nous avaient carrément retourné la tête et depuis, on n'a cessé de se demander qui les programmerait à nouveau en salle par chez nous. C'est l'Atelier 210 qui s'est mouillé le premier et qui s'offre un doublé (vendredi/samedi) qui s'annonce d'anthologie. Par rapport à ce qui avait été présenté au festival hennuyer, on aura droit à une nouvelle pièce composée ensemble avec l'aide de Greg Saunier, le batteur de Deerhoof. La première date est complète, les derniers tickets pour la deuxième se vendent comme des petits pains: plus question d'hésiter! K.D.

Bozar version world

Les 23 et 24/11 à Bozar, Bruxelles. www.bozar.be

Blues du désert (les groupes touaregs Terafakt et Doueh, ce 23 novembre) ou rumba congolaise (Rumba Lumumba, rassemblant musiciens de l'ancienne et de la nouvelle génération, le 24): c'est le double ticket musical africain proposé par le Bozar cette semaine.

Turbulences

Du 22/11 au 03/12. www.theatredenamur.be

Turbulences, presque un mot "canaille" pour un Festival de spectacles jeune public. C'est le moment -avec ou sans enfants (petits ou ados)- de plonger dans ce milieu hautement artistique qui souvent regorge de spectacles fort créatifs, du plus tendre au plus sombre. Le Festival (international) Turbulences signe sa 10e édition. À épingler: Horses (dès 8 ans) par le Kabinet K, une chorégraphie organique qui réunit cinq enfants et cinq adultes autour du "pouvoir et de la vulnérabilité". Ou Deep are the woods (dès 2 ans) d'Éric Arnal-Burtschy, l'unique interprète est... la lumière "rendue tangible par un fin brouillard". Mais aussi le plus sombre White Dog (dès 12 ans) par la Cie Les anges au plafond avec leur spectacle inspiré du livre autobiographique Chien blanc de Romain Gary sur l'Amérique des émeutes raciales des années 60. Sur scène: batterie jazz, projections, marionnettes, comédiens et de grandes pages blanches qui se noirciront au fil du récit. Ou encore Respire (dès 9 ans) par le Théâtre de la Guimbarde où l'histoire d'une petite fille unique "rayon de soleil" d'une maman caissière. Les relations troubles filent aussi dans Le Cabaret cirque (dès 8 ans) par les Argonautes qui propulsent les circassiens dans un décor de mannequins et d'ombres fantomatiques pour interroger notre relation à l'image et aux autres. À voir également: Meet Fred (dès 14 ans) par le Hijinx Theatre, récit (par neuf interprètes) d'une marionnette en tissu qui lutte contre les préjugés et "perd le contrôle de sa vie". Sans oublier une nocturne théâtre (dès 8 ans), quelques siestes musicales (dès 2 ans) et un colloque sur "l'individu et le toucher"... N.A.

Sorties ciné de la semaine

Beautiful boy ****, au nom du père et du fils

Mauvaises herbes ***, un propos fort

Millenium: Ce qui ne me tue pas **(*), une banale série B au budget démultiplié

The Reports on Sarah and Saleem ***(*), un drame intime et politique

Bains publics ***(*), d'une grande profondeur

Climax °: vanité, stupidité et médiocrité

Permanent Guest Host

Douglas Eynon, galerie Rodolphe Janssen, 35 rue de Livourne, à 1050 Bruxelles. Du 10/11 au 20/12. www.rodolphejanssen.com

C'est la deuxième fois que Douglas Eynon (1989), artiste britannique installé à Bruxelles et passé entre autres par l'ENSAV La Cambre, pousse la porte de la galerie Rodolphe Janssen. L'homme est de ceux qui sont à l'aise en toute occasion et quel que soit le support: il peint, dessine, réalise des sculptures et des vidéos qui toujours désarçonnent le regardeur. Permanent Guest Host s'inscrit dans cet esprit en faisant place à des toiles, des dessins, ainsi que quelques céramiques. Le fil rouge de ce travail? Un goût prononcé pour les paysages oniriques et le surréalisme. Pour en prendre la mesure, on savoure la seule image ayant filtré du corpus à venir: une jeune femme portant un étrange costume de cygne noir sur fond jaune corrosif. M.V.

Inca Dress Code

Les 23 et 24/11 au Musée d'Art et Histoire, Bruxelles. www.kmkg-mrah.be/fr/expositions/inca-dress-code

Jaunes, bleues, rouges et vertes, telles sont les couleurs ornant les tissus, parures et plumes des 200 objets actuellement au musée d'Art et Histoire du Cinquantenaire à Bruxelles. Au travers de son exposition au coeur de l'Amérique précolombienne, le musée propose aux visiteurs de découvrir les textiles revêtus par le peuple Inca. L'ensemble des oeuvres seront présentées dans une scénographie attractive grâce à la reconstruction de morceaux d'architecture des Andes mais aussi de champ de coton et sépultures. E.P. (stg)

Salon d'art contemporain

Du 23 au 25/11, à Brussels Expo. www.art3f.fr/index.php/fr/bruxelles

Pour les curieux et amateurs d'art, le salon international d'art contemporain ouvre ses portes du 23 au 25 novembre. L'occasion unique de rencontrer artistes et galeristes tout en élargissant sa culture en découvrant les oeuvres de plus de 200 exposants. Art abstrait, art urbain, pop art, graffiti, bad painting...tous les courants majeurs de l'art contemporain y seront représentés. Les visiteurs auront également la possibilité d'accéder gratuitement à Cocoon, le salon maison et déco organisé dans les bâtiments attenants. E.P. (stg)