C'est l'histoire d'un pays où l'on flippe en allant à l'école, en sortant en discothèque et en se promenant dans la rue. Newton, Orlando, Las Vegas... Aux États-Unis, de massacre en massacre, les semaines se suivent et se ressemblent. La tuerie du lycée de Parkland en Floride où un ancien étudiant perturbé de 19 ans a abattu quatorze élèves et trois enseignants avec une armada acquise légalement. L'attaque du Pulse, une boîte de nuit LGBT, elle aussi au fusil d'assaut, qui a fait 49 victimes... Même dans des bus scolaires, comme à Westside, des élèves sont parfois touchés par des balles perdues. 41% de meurtres, 58% de suicides, 1% de tueries... Chaque année, 30 000 personnes sont tuées par armes à feu aux USA. Ça a fait grand bruit jusque par ici... L'an dernier, la jeune génération s'est soulevée pour changer les choses à grands coups de manifs mais le gouvernement américain continue de soutenir envers et contre tout cette industrie mortifère. Le documentaire de Sebastian Bellwinkel met le doigt sur les liens de Trump avec le lobby des armes. Il évoque les sacs à dos et les robes de mariée pare-balles et explique que la probabilité de mourir par armes à feu est quinze fois plus élevée pour un ado noir que pour un Blanc du même âge. Un état des lieux évocateur pour lancer une soirée spéciale États-Unis qui se penchera aussi sur la guerre des races et la montée de l'ultradroite.

Documentaire de Sebastian Bellwinkel.

7