Loud: "Je ne suis qu'un rappeur, pas le sauveur de la langue française"

20/06/18 à 11:36 - Mise à jour à 11:36
Du Le Vif Focus du 14/06/18

À l'instar de la scène belge ou suisse, le Québec bouscule à son tour le rap francophone. Exemple avec Loud, rap de Montréal en franglais dans le texte, en accent dans le flow. Ça va jaser...

Ca ne se voit pas tout de suite. Mais Loud peut difficilement renier ses origines. Ce n'est pas seulement une question d'accent. Casquette invariablement retournée, cheveux mi-longs, le rappeur québécois attend dehors, assis sur des marches, à la sortie de la Gare centrale, à Bruxelles. Il pourrait se fondre sans difficulté dans le décor s'il n'y avait cette vague dégaine slacker, et ce regard un peu las, qui, bien plus que d'un film de banlieue français, lui donnent l'air de sortir d'un long métrage de Larry Clark. Francophone, certes, Loud est aussi nord-américain.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires