Critique

[Critique ciné] Petit pays

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Transposé du livre de Gaël Faye, Petit pays vibre d’une émotion sincère et offre quelques images choc de la violence ambiante.

Au Burundi, à la veille du génocide des Tutsis au Rwanda voisin, une famille métissée tremble au rythme des inquiétudes qui montent inexorablement. Le mari et père français, Michel (Jean-Paul Rouve), se démène pour rassurer les siens dans une atmosphère de plus en plus dangereuse et hostile, mais c’est surtout le regard de son fils Gaby que le film épouse dans un récit d’apprentissage tragique et douloureux. Transposé du livre de Gaël Faye, Petit pays vibre d’une émotion sincère et offre quelques images choc de la violence ambiante. Mais Éric Barbier, remarquable adaptateur de Romain Gary pour La Promesse de l’aube, ne maîtrise pas aussi pleinement ce drame sur fond d’Histoire africaine.

Drame historique d’Éric Barbier. Avec Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina. 1h53. Sortie: 28/08. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content